Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
FR
Menu
NOTRE PROMO DE LA SEMAINE : rosiers, accessoires, petits fruits...

Aster : conseils de plantation et entretien

Les asters sont les stars incontestées de l’automne, même si quelques espèces fleurissent dès le printemps. Leur floraison abondante vivement colorée attire l’œil comme les abeilles, papillons et pollinisateurs qui se régalent de l’abondant pollen et du nectar. Facile à réussir, ils s’adaptent à de nombreuses situations et décorent bordures, massifs, rocailles, potées fleuries durant une longue période. Découvrez ainsi l’aster et ses nombreuses variétés.

Connaître les Asters

Comment planter les Asters ?

Comment entretenir les Asters ?

Avec quelles plantes associer les Asters ?


Connaître les Asters

Les asters appartiennent à la même famille que les marguerites, les Astéracées. Auparavant attachés au genre Aster, leur nom scientifique latin est aujourd’hui Symphyotrichum. De quoi en perdre son latin… Le nom Aster provient du grec Ancien, qui signifie étoile.

Parfaitement rustiques (ils résistent jusqu’à -15°C sans broncher !), les asters poussent spontanément dans les zones tempérées ou de montagne de l’hémisphère Nord. On les retrouve essentiellement en Amérique du Nord, et quelques espèces poussent en Europe et en Asie. Ils ont en commun des fleurs en capitule : le cœur jaune, orangé ou brun se compose des fleurs « véritables », et s’entoure d’un rang de ligules (faux pétales) plus ou moins coloré.

Selon les espèces, la floraison intervient entre avril et octobre. Il est donc possible, en mélangeant plusieurs variétés, d’avoir des asters en fleurs durant 9 mois !

L’Aster alpinus, ou aster des Alpes, est comme son nom l’indique, originaire des Alpes. Il pousse naturellement dans les prairies sèches et les talus et fleurit d’avril à juillet. Bleu mauve clair à l’état sauvage, ses variétés se déclinent du blanc au bleu violet en passant par le rose avec des fleurs semi-doubles. Les fleurs font le régal des abeilles, papillons et autres pollinisateurs.

L’Aster dumosus, Symphyotrichum dumosus, nommé aster nain d’automne ou aster buissonnant, nous vient d’Amérique du Nord où il est une espèce protégée. Les variétés que nous connaissons sont parfois des hybrides, mais gardent une végétation compacte inférieure à 40 cm. Ils fleurissent d’août à octobre dans des coloris allant du blanc et bleu violet, en passant par le rose plus ou moins foncé et le mauve. Ils attirent de nombreux pollinisateurs.

L’Aster de la Nouvelle Belgique (Symphyotrichum novi-belgii) est également originaire d’Amérique du Nord et est introduit en Europe au début du XVIIIème siècle. Il s’est largement répandu hors des jardins et est considéré comme invasif sur l’ensemble du territoire. Il est cependant toléré car sa floraison tardive représente une source importante de nourriture pour les abeilles et autres pollinisateurs avant l’hiver. Les variétés de jardin, à fleurs doubles ou semi-doubles, s’épanouissent entre août et octobre et produisent peu de graines. Leurs coloris variés vont du blanc au bleu violet foncé, en passant par toutes les nuances intermédiaires de mauve, de rose et de carmin.

Les asters pringlei et ericoïdes nous viennent aussi d’Amérique du Nord, où ils poussent dans des situations plus sèches que l’aster de la Nouvelle Belgique. Ils sont appréciés au jardin pour leur longue floraison vaporeuse et leur grande facilité de culture. Eux aussi attirent les abeilles.

Comment planter les Asters ?

Les asters sont livrés en godet de 8 cm ou en pot carré de 9 cm selon les variétés. Nous les expédions de mi-septembre à fin mai, période propice à leur plantation. Leur végétation est caduque : les tiges sèchent à l’entrée de l’hiver et de nouvelles pousses apparaissent au milieu du printemps. Ainsi, selon la saison, les plantes peuvent paraître mortes, mais leurs racines sont bien vivantes. Vous pouvez les planter en toute confiance.

Dans l’ensemble, les asters poussent dans toute bonne terre de jardin, de préférence riche et fraîche durant l’été. Ils tolèrent les périodes de sécheresse mais apprécient quelques arrosages si celles-ci se prolongent. Ils ne sont pas exigeants en termes d’exposition et prospèrent autant au soleil qu’à l’ombre légère.

3 astuces pour réussir la plantation des Asters :

- Choisissez un emplacement ensoleillé ou semi-ombragé. Préparez le sol par un bêchage sur 30-40 cm de profondeur, afin de bien ameublir la terre et ajouter la fumure organique (9923).

- Faites trempez les plantes avec leur pot dans un seau d’eau de sorte à saturer leur motte d’eau. Dépotez délicatement les plantes et desserrez légèrement les racines si besoin.

- Arrosez copieusement après plantation. N’oubliez pas de marquer l’emplacement des plants. Vous éviterez ainsi de les désherber par erreur au printemps.

Les asters nains se cultivent facilement en pot, bac et grande jardinière. Préférez un mélange composé pour moitié de terre végétale (de jardin) et de terreau de bonne qualité.

Comment entretenir les Asters ?

Les asters sont faciles à cultiver et demandent peu de soins. Ils sont rustiques, n’ont pas besoin de protection hivernale et reviennent fidèlement chaque année sans beaucoup d’efforts.

Nous vous conseillons de supprimer les fleurs fanées une fois la floraison terminée pour éviter les semis naturels intempestifs. Coupez les restes de tiges mortes au redémarrage de la végétation au printemps. Profitez du nettoyage pour étaler une fumure organique type Lombricompost autour des plants.

Les grands asters d’automne peuvent avoir besoin d’un tuteurage en situation ventée.

L’astuce de Laurent : « Je vous conseille de pincer les grands asters d’automne fin juin ou début juillet. Coupez l’extrémité des tiges, elles se ramifieront et seront plus résistantes au vent, sans sacrifier la floraison qui sera encore plus dense ! »

Même s’ils tolèrent assez bien la sécheresse, les asters apprécieront quelques arrosages en périodes sèches. Un paillage de feuilles mortes broyées, de paillettes de lin ou de chanvre, ou de BRF (Bois raméal fragmenté) conservera plus facilement l’humidité du sol.

Dans l’ensemble peu sujets aux maladies, certains asters, comme les asters nains dumosus et les grands asters novi-belgii, peuvent néanmoins souffrir d’attaques d’oïdium (emplacement trop sec, plantes vieillissantes). En cas de fortes attaques, vous pouvez tailler toute la plante même sévèrement, avant fin juillet tout de même. Arrosez immédiatement après avec un peu d’engrais liquide. La plante aura le temps de repousser et de fleurir plus tardivement en automne.

Afin de conserver longtemps des asters vigoureux et résistants aux maladies, le plus simple est de diviser régulièrement les souches tous les 3 à 5 ans. Soulevez toute la plante au démarrage de végétation, détachez des éclats munis de 3-5 pousses vigoureuses en périphérie et replantez dans un emplacement préalablement préparé et enrichi. Profitez de cette division pour faire plaisir à vos amis jardiniers : offrez les éclats en surnombre pour leur jardin !

Avec quelles plantes associer les Asters ?

Les asters nains de printemps (aster alpinus) se plantent en talus, rocailles et bordures. Ils s’associent naturellement à de nombreuses plantes typiques de rocailles, comme les aubriètes, Erigeron karvinskianus, corbeilles d’or et corbeille d’argent, scabieuses papillon, etc. Ils font merveille avec nos petits rosiers DRIFT ® !

Les asters d’automne sont les rois des bordures et massifs mixtes, associant plantes vivaces, fleurs à bulbes, rosiers et arbustes. Ils se marient alors à de nombreuses plantes vivaces comme les Phlox paniculata dont ils prendront le relais, la verveine de Buenos-Aires, les rudbeckias et Echinacea, les gauras, les graminées, etc. Les grands asters d’automne valorisent les grosses fleurs des dahlias décoratifs ou cactus qui prolongent leur floraison jusqu’aux gelées. Ils allègent les masses de rosiers paysagers et MEILLANDECOR ® encore fleuris en automne et pour certains, portant leurs fruits décoratifs en automne et en hiver.

Les asters d’automne fournissent d’excellentes fleurs à couper. Ils entrent dans la réalisation de grands bouquets d’automne, avec des tournesols, dahlias, roses, feuillages d’automne ou branches garnies de baies, etc.

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés