Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients au 04 78 34 46 52
Lun./vend. : 9H À 17H
FR
Menu
Menu
SAINTE-CATHERINE : -50% sur plus de 70 variétés de rosiers en racines nues !
Service clients au 04 78 34 46 52
Lun./vend. : 9H À 17H
FR

Tulbaghias : comment les planter, les entretenir et les conserver ?

Très florifères, résistants et faciles à réussir, les tulbaghias ont tout pour séduire et en plus, ils sont comestibles ! Ils méritent donc une place de choix dans nos jardins, terrasses et balcons grâce à leur feuillage décoratif, leur longue floraison estivale très graphique et leur culture facile. Envie de réussir les tulbaghias ? Suivez nos conseils de plantation et d’entretien, et des idées pour les intégrer facilement à votre décor…  

Bien connaître le Tulbaghia

Appelé Ail d’Afrique du Sud ou tulbaghie en français, le tulbaghia est une charmante plante classée parmi les Amaryllidacées. Le genre compte une trentaine d’espèces, dont la plus connue et la plus cultivée est Tulbaghia violacea, la thulbagie violette, qui se décline en plusieurs cultivars. Originaire d’Afrique du Sud comme sa cousine l’agapanthe, le tulbaghia est une plante vivace par sa souche tubérisée, semi-rustique. Le nom Tulbaghia fait référence à Ryk Tulbagh, gouverneur Hollandais de la province du Cap de Bonne-Espérance mort en 1771.

Le Tulbaghia pousse en touffe dense et compacte, composées de longues feuilles étroitement rubanées vert légèrement grisé, semi-persistantes en climat doux mais caduques où le gel sévit en hiver. Leur floraison, longue et généreuse, se prolonge tout l’été de mai-juin jusqu’en septembre-octobre selon le climat. Groupées en ombelles lâches et arrondies bien dégagées du feuillage, leurs petites fleurs en trompette tubulée largement étoilée à l’extrémité sont légèrement parfumées et exhalent une douce fragrance de miel.

Initialement mauve violacé, la couleur des fleurs varie du blanc au violet clair en passant par le rose et les tons parme et lilas. En moyenne, le tulbaghia atteint environ 40 cm de haut en pleine floraison.

Le Tulbaghia violacea est comestible ! Toute la plante, fleurs comprises, possède une saveur aillée et peut être utilisée comme aromate en cuisine. D’ailleurs, en Afrique du Sud, elle est toujours utilisée par les Zoulous comme alicament et condiment.

Comment planter les tulbaghias ?

Compte tenu de leur origine, les tulbaghias demandent du soleil et s’adaptent à tout type de sol ordinaire, de préférence léger ou bien ameubli, fertile, drainé mais pas trop sec en été pour autant. Ils se cultivent aussi très bien en pot, cultivés dans un terreau de bonne qualité type terreau pour plantation, que vous mélangerez avec 1/3 de terre végétale (ou de jardin).

Les tulbaghias sont expédiés en pot carré (gros godets), plus ou moins développés selon la saison. Nous les livrons au printemps de mars jusqu’en juin-juillet, de sorte à ce qu’ils s’implantent correctement durant une saison estivale et donc résistent mieux par la suite. Ils fleurissent généralement dès la première année, mais leur floraison deviendra vraiment significative à partir de la 2ème année.

Comment réussir la plantation du tulbaghia en pleine terre en 5 étapes :

  1. Préparez le sol par un bêchage en profondeur, en amendant la terre avec quelques poignées de fumure organique type Lombricompost et un peu de corne broyée.
  2. Améliorez le drainage par quelques poignées de graviers, tessons de poterie ou pouzzolane, mélangées à votre terre de jardin.
  3. Ouvrez le trou de plantation, suffisamment grand pour contenir le volume des racines.
  4. Faites tremper le plant avec son pot pot dans un seau d’eau durant 10-15 minutes, puis dépotez la plante, démêlez si besoin les racines et plantez en couvrant la motte de 5-7 cm de terre.
  5. Comblez le trou de plantation, effectuez un arrosage copieux et terminez en étalant un paillage autour des plants.

 

Et pour réussir la plantation des tulbaghias en pot ?

C’est très facile ! Choisissez un pot muni de trous de drainage, suffisamment grand (au moins 30-35 cm de profondeur et de diamètre). Etalez au fond du pot une couche drainante (billes d’argile expansée, pouzzolane, tessons de poteries) puis remplissez d’un mélange maison composé de 2/3 de terreau de bonne qualité et 1/3 de terre végétale (ou de jardin). Puis procédez comme pour une plantation en pleine terre.

Comment entretenir les tulbaghias ?

Peu exigeants, les tulbaghias demandent peu de soins ! Ils sont insensibles aux maladies et peu sujets aux attaques de parasites. Pensez juste à arroser par temps très sec, et plus régulièrement les plantes cultivées en pot. Un paillage étalé autour des plantes conservera plus facilement la fraîcheur du sol, tout en limitant le développement des herbes indésirables. Coupez les hampes florales fanées au fur et à mesure pour éviter la formation inutile de graines et ainsi prolonger au maximum la floraison.

Chaque printemps, en mars-avril, nettoyez les plantes en supprimant les restes de feuilles fanées. Profitez de ce nettoyage pour apporter une fumure organique type Lombricompost. Les plantes cultivées en pot apprécient quant à elles des apports d’engrais liquide pour plantes fleuries durant la belle saison, en respectant la posologie et les doses indiquées sur l’emballage.

Avec l’âge, les touffes de tulbaghia s’épaississent et peuvent alors moins fleurir. Il est alors temps de les diviser, en arrachant totalement la plante au démarrage de la végétation en mars-avril, puis en dédoublant sa souche en plusieurs morceaux munis de racines et d’au moins un ou deux bourgeons. Procédez ensuite comme pour une nouvelle plantation. 

Comment conserver les tulbaghias en hiver ?

Le talon d’Achille du tulbaghia, c’est peut-être sa rusticité toute relative, du fait de son origine sud-africaine. Néanmoins, le Tulbaghia violacea est capable de résister jusqu’à -7°C à -10°C en sol bien drainé.

Dans les régions aux hivers doux (pourtour méditerranéen et littoral Atlantique), vous n’aurez rien à faire durant l’hiver.

En revanche, dans les régions soumises aux gelées, la prudence reste de mise ! En début d’hiver, protégez les souches de tulbaghia installée en pleine terre, à l’aide d’un épais paillage de feuilles mortes ou de fougères sèches étalé autour et sur la plante, le tout maintenu par un voile d’hivernage. Laissez cette protection jusqu’en mars-avril, mais n’hésitez pas à l’entrouvrir si le gel n’est pas à craindre.

Les tulbaghias cultivés en pot gagnent à être remisés à l’abri du gel, dans un local lumineux, frais et sec, comme un garage, une véranda non chauffée ou une serre froide.

Avec quelles plantes associer les tulbaghias ?

En pleine terre, le tulbaghia est idéal en bordures mixtes et le long des allées, ainsi qu’en massifs, seul pour un effet de masse mais aussi associé à d’autres plantes pour varier les effets décoratifs.

Les tulbaghias se marient à merveille avec toutes les agapanthes, hautes ou compactes, aux Alstroemères, graminées, heuchères, lavandes, Delosperma (pourpiers vivaces), gaura Gaudi Red, œillets anglais, scabieuses papillons, etc. Ils soulignent à merveille les bordures et massifs de rosiers, qu’ils contribuent à protéger des insectes et maladies.

Comme il s’utilise aussi comme plante aromatique, n’hésitez à cultiver quelques tulbaghias parmi les plants de thym officinal et thym serpolet, romarin, sauge officinale, marjolaine, sarriette, etc. dans l’espace dédié aux plantes aromatiques, sous oublier les carrés potagers et même une grande jardinière posée sur le rebord de la fenêtre de votre cuisine !

En pot, le tulbaghia est évidemment très beau en isolé, et peut s’associer au cosmos Chocolat, Stipa tenuissima (Cheveux d’Ange), érigeron karvinskianus, verveine annuelle retombante, Delosperma (pourpiers vivaces), etc. Ces potées mixtes seront superbes en alignement le long des allées, pour marquer l’angle de votre terrasse ou balcon, en symétrie de chaque côté d’une porte, etc.

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés