Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
Lun./vend. : 9H À 18H Sam. : 9H À 12H30
FR
Menu
BLACK FRIDAY : livraison offerte pour toute commande avec le code BLF et jusqu'à -50% sur une sélection de fleurs à bulbes !

Rosiers, comment les préserver des ravageurs et maladies ?

Dans des conditions normales de culture et de climat, nos rosiers sont dans l’ensemble résistants aux principales maladies et tolèrent les attaques de ravageurs.

Un rosier planté dans de bonnes conditions, taillé et entretenu un minimum sera toujours plus robuste que le même rosier installé dans des conditions qui ne lui conviennent pas (ombre dense, terre ingrate, trop sèche, trop humide, etc.)

A noter : depuis de nombreuses années, notre programme de sélection de roses nouvelles prend comme critères principaux la résistance aux maladies et la facilité de culture afin de vous rendre le jardinage encore plus simple.

Beaucoup de roses MEILLAND sont récompensées sur ces critères lors de leur présentation aux concours internationaux de roses nouvelles ou aux labels de résistance comme le concours SNHF français, le Label Rouge ®, l’AGRS américain ou l’ADR allemand.

Faut-il traiter systématiquement ses rosiers ?

Reconnaitre les principales maladies du rosier

Reconnaître les principaux ennemis du rosier 

Faut-il traiter systématiquement ses rosiers ?

Sur des plants déjà installés et sauf rares exceptions, même s’ils sont spectaculaires, les symptômes ne tuent pas la plante. Le traitement reste facultatif. Le rosier est capable de repousser et refleurir après une taille légère et un apport d’engrais. Seuls les rosiers récemment plantés ont vraiment besoin d’être protégés le temps qu’ils s’installent correctement, la première année voire la deuxième.

Dans tous les cas, si vous souhaitez traiter vos rosiers (ou autres plantes), utilisez toujours les produits phytopharmaceutiques même naturels ou agréés jardinage biologique avec précaution. Avant toute utilisation, lisez attentivement les informations portées sur l’emballage, respectez scrupuleusement les indications, doses d’emploi et posologie et protégez-vous.

Gardez à l’esprit que les actions préventives évitent bien des tracas ! Respect des préférences de sol et d’exposition de chaque plante, apports corrects de nourriture et d’eau, pulvérisations de purins et décoctions de plantes pour renforcer les défenses naturelles des plantes, élimination des branches mortes et feuilles malades, toutes ces méthodes vous permettent de jardiner de manière naturelle et éco-responsable en limitant beaucoup les traitements sanitaires.

Reconnaitre les principales maladies du rosier

Maladies Symptômes Prévenir 

Guérir

L’Oïdium blanc
Feutrage blanc sur les jeunes feuilles, déformation du feuillage, ralentissement de la croissance.

Arrosez au pied sans mouiller le feuillage, évitez les emplacements confinés.

Application de soufre ou de bicarbonate de sodium.

Les Taches noires ou marsonia Taches arrondies sur le feuillage, jaunissement et dessèchement des feuilles puis chute.

Ramassez et détruisez les feuilles mortes, arrosez au pied sans mouiller le feuillage, évitez les emplacements confinés.

Application de cuivre sous forme de bouillie bordelaise.

Les rouilles Ponctuations brun rouille sous les feuilles, dessèchement des feuilles puis chute.

Ramassez et détruisez les feuilles mortes, arrosez au pied sans mouiller le feuillage, évitez les emplacements confinés.

Application de cuivre sous forme de bouillie bordelaise.

Le mildiou ou Faux mildiou Taches brun grisâtre auréolée de brun rouge sur les feuilles, dessèchement puis chute.

Ramassez et détruisez les feuilles mortes, arrosez au pied sans mouiller le feuillage, évitez les emplacements confinés.

Application de soufre ou de bicarbonate de sodium.

Le Crown Gall Infection très rare, parfois sur les rosiers tige ou pleureurs. Excroissances galeuses au niveau du point de greffe, ou à la base des branches, dépérissement progressif.

Éliminez et détruisez les plantes atteintes, désinfectez les outils de coupe pour éviter la propagation.

Aucune solution. Le curetage avec application de bouillie bordelaise peut ralentir le phénomène.

Le dépérissement brutal Phénomène très rare dû à des champignons présents dans le sol. Mort brutale du rosier, souvent en périodes chaudes.

Ne replantez pas de rosiers à l’emplacement. Désinfectez les outils de coupe.

Aucune solution, détruisez la plante atteinte.

Reconnaître les principaux ennemis du rosier

Insectes Caractéristiques

Prévenir 

Guérir

Les pucerons Insectes verts, bruns ou noirs. Ponctionnent la sève et déforment le feuillage.

Favorisez les prédateurs naturels : coccinelles, syrphes, oiseaux.

Lâchers de prédateurs naturels : coccinelles, syrphes. Traitement insecticide naturel (pyrèthre). Nettoyage des plants au savon noir.

Les cétoines Sorte de scarabée noir ponctué de blanc ou vert métallisé. Détruit les roses pour se nourrir du pollen surtout au printemps (entre mai et juillet).

Privilégiez les roses de coloris foncés, moins sujettes aux attaques.

Aucun traitement. Ramassage des insectes et destruction manuelle.

Les chenilles (feuilles enroulées ou mangées) Consomment les feuilles. Inesthétique mais sans incidence sur la plante.

Favorisez les prédateurs naturels : oiseaux, etc.

Traitement naturel à base de Bacillus thuringiensis.

Les thentrèdes (fausses chenilles) Consomment les feuilles, trous dans le limbe puis tout le limbe. En cas de fortes attaques, toute la plante est défoliée.

Favorisez les prédateurs naturels : oiseaux, etc. Coupe des premières feuilles atteintes.

Traitement naturel à base de pyrèthre.

Les otiorhynques et mégachiles Encoches ou découpes plus ou moins régulières au bord du limbe. Spectaculaire mais sans grande incidence sur la plante. Les mégachiles sont des abeilles solitaires qui se servent de morceaux de feuilles pour construire leur nid.

Favorisez la présence de prédateurs naturels, oiseaux, musaraigne, hérisson…

Lutte difficile, ramassez les otiorhynques adultes à la tombée du jour (sorte de scarabée). Malgré leurs méfaits, sauvegardez les mégachiles qui sont de bons pollinisateurs.

Les acariens Petits insectes qui provoquent des décolorations grisâtres sur les feuilles. Agissent surtout par temps chaud et sec.

Difficile car le rosier n’aime pas avoir ses feuilles mouillées. Des pulvérisations de purin d’ortie stimulent les défenses immunitaires avec effet répulsif.

Traitement insecticide. Taille des parties atteintes et destruction. Nettoyage des plants au savon noir.

Les cochenilles Présence de « boucliers » bruns ou crème agglutinés sur les branches. Ponctionnent la sève.

Traitement d’hiver à base d’huiles à la chute des feuilles et après la taille de printemps.

Traitement anti-cochenille à base d’huiles. Nettoyage des plants au savon noir.

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés