Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
FR
Menu

Un jardin coloré et écologique avec la jachère fleurie

La jachère fleurie apporte un air champêtre aux jardins. Composée d’annuelles ou de vivaces, elle est un refuge pour les animaux et un régal pour les yeux ! 5 conseils pour semer et entretenir une prairie fleurie.

1- Préparer le terrain

2- Semer

3- Entretenir

4- Un refuge pour la faune

5- Quelles espèces ?

1- Préparer le terrain

La première étape consiste à délimiter votre future jachère fleurie. De nombreuses possibilités s’offrent à vous, tant que vous disposez de quelques m2. Il existe des mélanges de graines pour des coins d’ombres, pour le potager, pour des terrains secs, etc. Pensez bien que la prairie fleurie est un élément fort du jardin, très dense et coloré, à vous de voir où vous voulez admirer ces jolies fleurs. Ensuite, il faut retourner la terre pour enlever la pelouse. La graine ne germera que sur une surface découverte. Vous devez donc bêcher ou utiliser un motoculteur si la parcelle est trop grande. Enlevez les mauvaises herbes, racines et cailloux. Il est conseillé de labourer une quinzaine de jours avant le semis, vous aurez ainsi le temps d’enlever encore quelques mauvaises herbes tenaces. Passez un coup de râteau pour que votre lit de semence soit bien souple et favorable à l’enracinement.

2- Semer

On sème généralement au printemps, une fois les gelées passées. Comptez deux mois avant le fleurissement pour une prairie annuelle. Si vous choisissez une jachère fleurie pérenne, les annuelles fleuriront également deux mois plus tard, mais les vivaces feront leur apparition l’année suivante. Si votre sachet ne contient pas de sable ou de coque de cacao, ajoutez-en pour doubler le volume des graines. C’est le moment de semer ! Répartissez bien vos graines pour un rendu homogène. Si vous avez une grande surface, n’hésitez pas à la diviser en plusieurs parties pour être sûr d’en distribuer partout. Tassez légèrement la terre et arrosez en fine pluie jusqu’à la levée.

3- Entretenir

La jachère fleurie ne demande presque pas d’entretien, c’est tout l’avantage ! Aucun arrosage, même en été. Vous n’avez plus qu’à profiter de votre prairie. Si vous repérez des adventices (mauvaises herbes), n’hésitez pas à les arracher pour qu’elles ne prennent pas le dessus. À l’automne, une fois les fleurs fanées, il faut faucher la prairie. Vous pouvez vous servir d’une tondeuse réglée sur la hauteur de coupe maximale, ou d’une faux. Si vous le souhaitez, laissez les fleurs tondues en place pour enrichir votre sol.

4- Un refuge pour la faune

En optant pour une jachère fleurie, vous faites un geste pour l’environnement. Les espèces mellifères attirent une faune utile au jardin. Vous offrez gîte et couvert aux papillons, aux abeilles, aux coccinelles et aux oiseaux. Certains mélanges se concentrent sur les potagers en enrichissant le sol entre deux cultures. En fonction du choix des espèces, d’autres attirent davantage les abeilles, les oiseaux ou les papillons, etc.

5- Quelles espèces ?

De manière générale, les mélanges se composent de plantes à fleurs avec une longue floraison remontante. Chaque type de jachère dévoilera une flore singulière. Pour les impatients, la floraison rapide sera idéale, vous pourrez admirer des coquelicots, des centaurées et les fleurs bleues du lin. Le sachet « coin des senteurs » réjouira vos narines, avec un mélange de corbeilles d’argent, d’œillets ou encore d’aneth. Si votre terrain est sec, il accueillera des gypsophiles, des coreopsis et des cosmos. À vous de faire votre choix en fonction de votre terrain et de vos envies !

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés