Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
FR
Menu

Un mini potager sur le balcon

Vous habitez dans un appartement en ville mais vous rêvez de cultiver vos légumes ? Voici 7 conseils pour créer un véritable jardin potager sur votre balcon ou votre terrasse.

1- Quel contenant prévoir pour quels légumes ?

2- Où placer ses pots ?

3- Comment préparer son pot ?

4- Planter ou semer ?

5- Et pour les fruits ?

6- Allier l’utile à l’agréable

7- Le petit plus ?

1- Quel contenant prévoir pour quels légumes ?

Le choix du contenant est essentiel car c’est lui qui induira les légumes que vous pourrez cultiver. Des pots de 15 à 20 cm de profondeur peuvent accueillir des salades, des radis ou des aromates. Pour les autres légumes, 45 cm de profondeur minimum sont nécessaires. Vous pouvez planter des aubergines, des oignons de printemps, du poivron, des tomates cerises, des épinards, des blettes ou du fenouil. Privilégiez des pots plus grands pour la culture des carottes et des pommes de terre. Si vous vivez dans une région sujette aux gels, évitez les pots en terre cuite qui risquent de casser. Optez plutôt pour du bois ou du plastique. Dans le cas contraire, vous pouvez vous permettre la terre cuite qui laisse respirer les racines.

2- Où placer ses pots ?

En fonction de ce que vous semez, plusieurs orientations sont possibles. Les aubergines, les tomates, les poivrons et les fraises demandent beaucoup de soleil, donc une exposition sud, sud-ouest. Les radis, les salades, les blettes, les épinards et les fraises des bois se contentent d’un emplacement plus ombragé. Si vous avez le choix, variez les plaisirs ! En ville, prenez garde aux ombres portées.

3- Comment préparer son pot ?

Pensez à bien percer le fond du pot pour que l’eau ne stagne pas. Disposez une couche d’argile au fond pour drainer la terre (évacuer l’excès d’eau). Un terreau potager sera idéal car il apporte les éléments nutritifs nécessaires.

4- Planter ou semer ?

Lorsque l’on a un petit espace, il peut être plus pratique de semer directement en place, c’est-à-dire que vous récolterez vos légumes là où vous les avez semés. Cela vous évite les semis sous abri, suivi du repiquage qui prennent de la place. Respectez bien les distances préconisées entre chaque graine, elles ont chacune besoin de place pour pousser. On sème généralement au printemps mais en fonction de votre région, prenez garde à semer après les dernières gelées. Vous pouvez aussi choisir des plants, une option plus onéreuse mais plus rapide !

5- Et pour les fruits ?

On croit souvent que l’on doit se limiter aux petits fruitiers comme les cassissiers, les groseilliers, les framboisiers, etc. Bien au contraire ! Ils ont leur place en terrasse, mais vous pouvez presque tout vous permettre grâce aux variétés naines. Les abricotiers, brugnons, cerisiers et pruniers nains se plaisent très bien sur les terrasses. Allant jusqu’à 1,50 m de hauteur, il faut juste prévoir un pot assez grand et profond pour qu’ils puissent s’épanouir.

6- Allier l’utile à l’agréable

Lorsque l’on a un petit extérieur, on veut du tout en un ! Pourquoi ne pas rendre votre potager esthétique pour qu’il ravisse vos yeux autant que vos papilles ? Pour cela, n’hésitez pas à jouer avec les hauteurs de pots pour créer des densités végétales. Choisissez des variétés grimpantes comme le fraisier ‘Mount Everest’. Les tuteurs donnent de la hauteur aux tomates et aux haricots en vous cachant des regards indiscrets. Pensez également aux fleurs comestibles telles que les soucis, les capucines ou la camomille en infusion.

7- Le petit plus ?

Surélevez vos bacs pour ne pas avoir à vous pencher, le travail n’en sera que plus agréable !

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés