Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
FR
Menu
Liquidation des stocks sur une sélection de bulbes

Vidéo Conseil : installer une plante grimpante

 

Enregistrer

Comment installer une plante grimpante ?

Vidéo conseil pour installer une plante grimpante :

© Meilland Richardier Vidéo : Mauryflor 


N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires sur notrepage Facebook.

Revenir à la liste de vidéos.

La vidéo Conseil : "installer une plante grimpante" retranscrit

Aujourd’hui, nous allons planter un chèvrefeuille de la variété ‘Halliana’. Ses branches volubiles s’enroulent seules sur tous supports (un réseau de fil de fer, un treillage plastique ou un grillage). Avec la bêche plate j’ouvre un trou de plantation, deux fois plus large et deux fois plus profond que la motte initiale. Tout en creusant, si je rencontre des pierres ou des racines, je les évacue pour ne garder que la terre fine. Quand j’ai atteint la profondeur voulue, je jette au fond du trou trois à quatre poignées d’un engrais organique du type corne broyée.

Je bêche ensuite le fond du trou pour mélanger cet engrais à la terre. Je recouvre ensuite mon engrais d’une couche de dix à quinze centimètres de terre fine.

J’enlève délicatement le pot plastique sans abimer la motte que je trempe complétement dans un seau d’eau jusqu’à saturation (c’est-à-dire jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de petites bulles d’air qui remontent à la surface).

Je place mon chèvrefeuille au centre du trou, légèrement oblique pour le diriger déjà vers le support définitif. Le haut de la motte doit se trouver au niveau du sol initial. Je comble le trou avec du terreau de plantation, tout autour de la motte et je tasse délicatement avec le pied.

J’attache le haut du tuteur (qui est vendu avec la plante) sur le support définitif pour diriger les branches. J’arrose abondement au pied du chèvrefeuille, j’attends que l’eau s’écoule et je recommence trois fois de suite.

Je fais cela même s’il pleut, pour assurer un bon tassement et une bonne reprise de mon chèvrefeuille.

La mise en place d’un paillage au pied du chèvrefeuille évitera l’évaporation au niveau du sol.

Non seulement j’économiserai l’eau mais en plus j’éviterai la pousse des mauvaises herbes.

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés