Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
FR
Menu
Prenez soin de vos plantes avec une sélection d'engrais

Vidéo Conseil : tailler un rosier grimpant

 

Enregistrer

Comment tailler un rosier grimpant ?

Des conseils spécifiques pour savoir tailler un rosier grimpant, avec une démonstration par les spécialistes Meilland.

© Meilland Richardier Vidéo : Double M Production


N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires sur notre page Facebook.

Revenir à la liste de vidéos.

La vidéo "Taille d'un rosier grimpant" retranscrit

« Voici un rosier grimpant bien implanté, voyez l’ampleur que cela prend, il faut bien prévoir trois mètres entre deux plants de rosiers grimpants. »

La taille des rosiers grimpants consiste à organiser l’ossature de la plante avec les branches principales appelées charpentières. Ce sont les branches secondaires qui assurent la floraison. On les taille à un œil tout le long des charpentières avec lesquelles on pratique l’arcure, avant de les fixer au mur. L’arcure favorise la floraison.

« Nous conservons cette branche et nous allons l’attacher à ce niveau-là, de façon qu’elle serve de branche maîtresse pour l’année prochaine.

J’ai conservé ces longues pousses jeunes que je vais maintenant organiser sur la surface du mur ».

Il ne faut absolument pas couper les grandes pousses vigoureuses (appelées gourmands), elles servent à renouveler le rosier lorsque l’on supprime les trop vieilles tiges ou les branches mortes.

« Nous avons ici, une branche morte que nous allons éliminer. »

Pour faciliter son dégagement on la coupe en plusieurs tronçons.

« Tous les yeux sont morts, on peut éliminer cette branche. Pour remplacer la branche morte que nous venons de couper, je positionne à la place cette jeune pousse qui servira de branche maîtresse pour l’année prochaine et qui remplace donc la branche que nous venons de couper.

Pour l’attache, on utilise du lien plastique armé pour maintenir la branche et l’attacher sans la blesser et on ferme fixement. »

On peut utiliser des liens plastifiés mais jamais de fils de fers non-gainés qui risquent de blesser voir de sectionner les branches.

« Pour les nouvelles plantations, il faut prévoir un système d’accrochage solidement fixés au mur, ici nous avons choisi d’utiliser du fils de fer, espacé environ tous les 25 cm les uns par rapport aux autres afin de répartir sur toute la surface disponible les branches de façon harmonieuse. »

Le rosier grimpant ne s’accroche pas naturellement, il doit être attaché sur un treillage spécifique lui-même fixé au mur ou sur des fils tendus horizontalement tous les 25 cm environ comme ici.

« Pour regarnir le pied du rosier et afin d’avoir des fleurs du bas du rosier jusqu’en haut du rosier nous allons travailler les petites branches comme les grandes en les attachant comme ceci. »

Les rosiers grimpants remontants se taillent à la fin de l’hiver, en revanche les rosiers qui sont non-remontants (ceux qui ne florissent qu’un seule fois) se taillent juste après la floraison.

Les rosiers grimpants fixés sur d’autres supports (une colonne, un portique, une pergola ou un grillage) se taillent de la même façon avec toujours ce soucis d’organisation la plus harmonieuse.

« Et notre rosier est prêt à fleurir dès le printemps prochain. »

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés