Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients au 04 78 34 46 52
Lun./vend. : 9H À 17H
FR
Menu
Menu
BULBES À PRIX RONDS : profitez de prix réduits sur plus de 80 variétés de fleurs à bulbes !
Service clients au 04 78 34 46 52
Lun./vend. : 9H À 17H
FR

Agapanthes : comment les planter, les entretenir et les conserver ?

Avec leur look graphique et moderne, les agapanthes ont le vent en poupe ! Très répandues dans les régions à hivers doux, elles sont réputées pour leur culture facile en pot comme en pleine terre et on aime tous leur longue et majestueuse floraison. Envie de cultiver des agapanthes ? Voici nos conseils de jardiniers pour les réussir, nos astuces pour les planter et les entretenir, nos idées d’association, etc…

Bien connaître les agapanthes

Anciennement rattachées au Liliacées, les agapanthes, ou Agapanthus en latin, sont aujourd’hui classées parmi les Amaryllidacées, bien que certains botanistes souhaitent leur dédier une famille propre les Agapanthacées. Ces plantes vivaces par leur souche tubérisée sont originaires d’Afrique du Sud, où, selon les espèces, elles poussent naturellement du littoral jusqu’aux contrefort montagneux.

Le nom du genre, Agapanthe, provient du grec « agape » qu’on peut traduire par l’amour divin, l’affection, et de anthos qui signifie la fleur.

Les agapanthes se développent en touffes denses de longues feuilles rubanées vert lustré, caduques ou persistantes selon les variétés.

Elles fleurissent généreusement en été, entre juin-juillet et septembre. Leurs fleurs en trompette étoilée sont groupées en larges ombelles arrondies au sommet de longues tiges nues. Elles offrent des coloris allant du blanc au violet foncé, en passant par toutes les nuances de bleu. En pleine floraison, leur hauteur varie selon les variétés de 30/40 cm pour les plus petites jusqu’à 100-120 cm pour les plus hautes.

Comment planter les agapanthes ?

Tant qu’elles bénéficient du soleil, les agapanthes se satisfont d’un sol ordinaire, de préférence léger ou bien ameubli, fertile, drainé mais pas trop sec en été pour autant. En pot, elles prospèrent dans un terreau de bonne qualité type terreau pour plantation, que vous mélangerez avec 1/3 de terre végétale (ou de jardin).

Les agapanthes sont fournies soit à racines nues (elles forment une souche tubérisée) soit en pot. Nous les livrons au printemps de mars jusqu’en juin, de sorte à ce qu’elles puissent s’implanter durant une saison estivale et donc mieux résister par la suite. Même s’il leur arrive de fleurir la première année, comptez plutôt sur une floraison à partir de la 2ème année.

Comment réussir la plantation de l’agapanthe en pleine terre en 5 étapes :

  1. Préparez le sol par un bêchage en profondeur, en amendant la terre avec quelques poignées de fumure organique type Lombricompost et un peu de corne broyée.
  2. Ouvrez le trou de plantation, suffisamment grand pour contenir le volume des racines.
  3. Pour les plants à racines nues, placez le bourgeon du plant à 10-15 cm de profondeur en respectant l’orientation naturelle des racines.
  4. Faites tremper le plant livré en pot dans un seau d’eau durant 10-15 minutes, puis dépotez la plante, démêlez si besoin les racines et plantez en couvrant la motte de 5-10 cm de terre.
  5. Comblez le trou de plantation et terminez par un arrosage copieux.

Et pour réussir la plantation des agapanthes en pot ?

Rien de plus simple, choisissez un pot muni de trous de drainage, assez grand (au moins 30-35 cm de profondeur et de diamètre). Etalez au fond du pot une couche drainante (billes d’argile expansé, pouzzolane, tessons de poteries) puis remplissez d’un mélange maison composé de 2/3 de terreau de bonne qualité et 1/3 de terre végétale (ou de jardin). Puis procédez comme pour une plantation en pleine terre.

Comment entretenir les agapanthes ?

Les agapanthes demandent peu de soins ! Elles restent indemnes de maladies et sont peu sujettes aux attaques de parasites. Arrosez simplement par temps sec, et plus régulièrement les plantes cultivées en pot. Un paillage étalé autour des plantes conservera plus facilement la fraîcheur du sol, tout en limitant le développement des herbes indésirables. Coupez les hampes florales fanées pour éviter la formation inutile de graines.

Chaque printemps, en mars, nettoyez les plantes en supprimant les feuilles fanées. Profitez de cette opération pour apporter une fumure organique type Lombricompost. Les plantes cultivées en pot apprécient quant à elles des apports d’engrais liquide pour plantes fleuries durant la belle saison, en respectant la posologie et les doses indiquées sur l’emballage.

En prenant de l’âge, les touffes d’agapanthes deviennent très épaisses, parfois fleurissent moins et leurs racines sortent de terre ou cassent carrément le pot ! Il est alors temps de les diviser, en arrachant totalement la plante en mars, puis en dédoublant sa souche en plusieurs morceaux munis de racines et d’au moins un ou deux bourgeons. Procédez ensuite comme pour une nouvelle plantation.

Comment conserver les agapanthes en hiver ?

S’il existe un frein à l’achat et la plantation des agapanthes, c’est leur rusticité toute relative. En effet, les agapanthes à feuillage persistant (Agapanthus umbellatus = A. africanus et ses variétés) résistent jusqu’à -5°C/-7°C, en sol bien drainé.

Les agapanthes à feuillage caduc (Agapanthus praecox et A. inapertus, et leurs variétés) sont plus rustiques et tolèrent des gelées de -10°C à -12°C, voire -15°C quand elles sont bien implantées. La rusticité de chaque variété est relayée sur chacune de leur fiche technique.

Dans les régions aux hivers doux (pourtour méditerranéen et littoral Atlantique), vous n’aurez rien à faire durant l’hiver.

En revanche, dans les régions soumises aux gelées, la prudence reste de mise ! En début d’hiver, protégez les souches des agapanthes plantées en pleine terre, à l’aide d’un épais paillage de feuilles mortes ou de fougères sèches étalé autour et sur la plante, maintenu par un voile d’hivernage. Laissez cette protection jusqu’en mars-avril, mais n’hésitez pas à l’entrouvrir si le gel n’est pas à craindre.

Les agapanthes cultivées en pot gagnent à être remisées à l’abri du gel, dans un local lumineux, frais et sec, comme un garage, une véranda non chauffée ou une serre froide.

Avec quelles plantes associer les agapanthes ?

En pleine terre, l’agapanthe se prête volontiers à la décoration des massifs et bordures, le long des allées, seule pour un effet de masse très spectaculaire ou mélangée à d’autres végétaux pour renouveler les effets décoratifs.

Ainsi, les agapanthes s’associent facilement aux Tisons de Satan (tritomas kniphofias) aux épis exotiques dans les tons orangés, aux Echinacea purpurea et autres rudbeckias, aux alstroemères (Lis des Incas), cannas et dahlias, aux graminées et bien sûr aux rosiers. Quelques pittosporums taillés en boule apporteront un volume différent tout en rappelant la forme ronde des ombelles des agapanthes.

En pot, à cause de ses racines denses, il est préférable de planter l’agapanthe seule. Eventuellement, le temps que la plante grossisse, installez à son pied des pétunias SURFINIA ® ou semi-retombants, ou de l’érigeron karvinskianus pour un décor un peu plus durable. Ces potées embelliront terrasses, perrons, balcons, etc.

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés