Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
FR
Menu
ZOOM SUR NOS MANGEOIRES !

D’où viennent les agrumes ?

Les agrumes sont originaires de différentes régions d’Asie (Inde, Chine, Indonésie, Japon). Ils ont été importés en Europe dès l’Antiquité (Cédrats), et surtout lors de la Renaissance, par la fameuse route de la Soie.

Ils ont trouvé autour du bassin méditerranéen des conditions qui leur rappellent leur aire d’origine notamment la chaleur et la luminosité nécessaires à la maturation des fruits.

Dans leur habitat naturel, ces arbustes ou petits arbres poussent dans les taillis et les sous-bois clairs bien abrités des vents par la végétation environnante, sur des sols riches en humus et peu calcaires.

Sous nos latitudes, une forte luminosité toute l’année et un bon ensoleillement sont nécessaires à leur fructification. Gélifs, ils sont cultivés en bac ou en grandes potées que vous rentrerez en hiver, si vous n’avez pas la chance d’habiter une région au climat privilégié.

Très décoratifs tout au long de l’année grâce à leur feuillage persistant, leur floraison souvent délicieusement parfumée et par leur fruits vivement colorés et vitaminés, les agrumes apportent à nos hivers une touche indéniable de gaîté et d’exotisme.

Où et comment planter un agrume en pleine terre ?

N’oubliez pas que les agrumes craignent le gel ! La plantation en pleine terre n’est possible que sur le littoral méditerranéen (la zone de l’oranger) et certaines zones très abritées du littoral atlantique, jusqu’en Bretagne. Ailleurs, leur acclimatation est possible mais aléatoire, et leur fructification incertaine. Veillez à leur choisir un emplacement abrité du vent.

Les agrumes aiment les sols fertiles, riches en humus et peu voire pas calcaires. Ils apprécient les situations ensoleillées et abritées, mais tolèrent très bien les emplacements semi-ombragés aux heures les plus chaudes de la journée.

Même si la plantation est possible toute l’année, les agrumes préfèrent être installés entre mars et mai.

Préparez le sol en apportant de l’humus sous forme de compost bien décomposé. Si votre sol est lourd, compact ou argileux, améliorez le drainage par des tessons (débris) de poterie ou de la pouzzolane. Le trou de plantation devra être vaste de sorte à bien ameublir la terre : creusez à 60-70 cm de profondeur et 1 m de diamètre. Rebouchez en partie le trou avec de la terre bien travaillée et amendée.  

Placez l’agrume de sorte à ce que le dessus de la motte coïncide avec le niveau naturel du sol. Remblayez autour de l’agrume en formant une cuvette pour l’arrosage.

Un tuteurage peut s’avérer nécessaire en situation ventée, le temps que le jeune arbre s’enracine.

Comment planter un agrume en pot ?

Hormis dans la zone dite de l’oranger (littoral méditerranéen) et quelques endroits abrités du littoral atlantique où ils peuvent être installés en pleine terre, les agrumes sont traditionnellement cultivés en bac, à préserver du gel durant l’hiver. Ils s’adaptent heureusement très facilement à la plantation en pot.

Choisissez un pot de préférence en terre cuite qui présente l’avantage d’être poreux, ce qui minimise les risques d’excès d’arrosage. Les bacs et caisses en bois, nommées caisses d’orangerie, conviennent également très bien, dans la mesure où leur fond est percé. Prévoyez une taille légèrement plus grande que le pot d’origine, mais pas trop au risque de favoriser la pousse du feuillage au détriment des fruits. Assurez un bon drainage au fond du pot grâce à une couche de billes d’argile expansée ou de la pouzzolane.

Privilégiez, à un terreau pour agrumes du commerce qui peut néanmoins faire l’affaire, un mélange terreux composé d'un bon terreau pour plantation (60%), d'un peu de terre du jardin (30%) et le reste de sable grossier, de pouzzolane ou de billes d’argile expansée, afin d’assurer un bon drainage.

Comment arroser un agrume ?

Les agrumes supportent difficilement la sécheresse à cause de leur enracinement superficiel.

En pleine terre, étalez autour de vos agrumes un épais paillage de feuilles mortes ou de bois raméal fragmenté (BRF) pour conserver plus facilement la fraîcheur du sol. Des arrosages copieux seront les bienvenus en périodes de sécheresse. Ils aideront les fruits à grossir et à mûrir.

Le substrat des agrumes cultivés en pot ne doit pas sécher totalement car leurs racines restent en surface. L'arrosage sera donc fréquent en période estivale (tous les 2-3 jours), et plus mesurés en repos hivernal pour éviter l’asphyxie racinaire.

Et les apports d’engrais ?

Les apports d'engrais sont effectués sous forme soluble, de façon très régulière (un arrosage sur 2 environ), avec un engrais équilibré spécial agrumes aux doses indiquées sur l’emballage. Les agrumes en pleine terre apprécient un apport de fumure organique de type fumier décomposé à la sortie de l’hiver.

Quand rempoter les agrumes en pot ?

Le rempotage s’effectue tous les 3 à 5 ans en fonction de la croissance observée. Choisissez un pot juste une à deux tailles au-dessus, les agrumes sont plus productifs si leurs racines sont légèrement à l’étroit. Le mélange de terre sera le même que pour la plantation en bac.

Les plantes plus âgées se contentent d’un surfaçage avec du substrat neuf enrichi de fumure organique.

Comment tailler un agrume ?

Généralement, la taille se limite à la suppression annuelle du bois mort et au nettoyage du cœur de la silhouette pour améliorer l’aération du feuillage et des fruits. Intervenez entre mars et mai.

Une taille légère tous les 2 à 3 ans visera à renouveler les tiges tout en conservant à l'arbuste des proportions raisonnables.

Les agrumes sont-ils résistants aux maladies et aux parasites ?

Cultivés dans de bonnes conditions, les agrumes sont rarement attaqués par les parasites ou les maladies. Veillez alors à bien respecter leurs besoins en humidité, en hygrométrie, en luminosité et en nourriture.

Les insectes susceptibles de parasiter les agrumes sont essentiellement les cochenilles et les pucerons. Un traitement d’hiver à base d’huile, appliqué en février-mars, protège efficacement les plantes.

Les agrumes craignent peu les maladies. Un traitement à base de cuivre peut toutefois s’avérer utile le cas échéant.

Bien réussir l’hivernage des agrumes

Les agrumes sont exigeants en termes de température. Selon les espèces, la résistance au gel varie de 0°C à -10°C, si le froid reste ponctuel. Cette précision est indiquée sur chaque fiche plante.

Ils ne peuvent donc être placés en terre sans protection que dans la zone dite « de l’oranger » (littoral méditerranéen), mais toujours en situation abritée des vents dominants. N’hésitez pas à installer des haies coupe-vent pour créer un microclimat propice à leur bien-être, et à prévoir un voile d’hivernage et un épais paillis au pied pour préserver leurs racines.

Il est plus facile de cultiver les agrumes en pots afin de les rentrer en véranda ou serre froide lorsque la température descend en dessous de zéro.

Dès la fin des beaux jours, vous devrez rentrer vos protégés en lieu sûr. Réservez-leur un emplacement très lumineux et aéré, mais pas trop chauffé (idéalement entre 5 et 8°C) : une véranda, une orangerie, un hangar ou un garage lumineux seront parfaits car ils permettent aux arbustes d’avoir une période de repos bien marquée.

Maintenez une bonne hygrométrie autour de vos agrumes : un air trop sec, surtout si la température à tendance à monter, est facteur d’attaques de parasites et maladies. Arrosez modérément, une fois tous les quinze jours est une bonne moyenne si la véranda n’est pas chauffée, une fois par semaine si la température dépasse les 12°C.

S’ils peuvent supporter un séjour limité en intérieur, les agrumes ne sont pas pour autant des plantes d'appartement, ils ne peuvent y demeurer toute l'année. C'est la sécheresse de l’air qui est la plus préjudiciable, donc évitez à tout prix la proximité d'une source de chaleur (radiateur...). Les seuls à supporter un séjour prolongé en appartement sont le Calamondin, le Kumquat et le citronnier vert.

Que faire si mon agrume a subi le gel ?

Si votre agrume a subi le gel ou un incident de culture (manque d’eau, attaque de parasites, etc.), une taille de réparation peut s’appliquer. En effet, les agrumes sont capables de repousser même sur du bois de plusieurs années.

Pratiquez cette taille une fois les risques de gelée totalement écartés. L’application d’un mastic à cicatriser sur les coupes supérieures à 1 cm de diamètre est conseillée. Attendez les signes évidents de repousse avant d’appliquer un engrais.

Avec quelles plantes associer les agrumes ?

Du fait de leur enracinement superficiel, les agrumes n’apprécient guère la concurrence d’autres végétaux à leur pied. On les installe alors en isolé, en alignement ou bosquets.

En climat favorisé, les agrumes peuvent constituer de véritables vergers, à la fois décoratifs et productifs. Ils peuvent s’associer à d’autres plantes méditerranéennes comme les palmiers, mimosas, lilas des Indes, et autres végétaux typiques.

Cultivés en pots sur le balcon ou en terrasses ensoleillées, les agrumes créeront une ambiance exotique et dépaysantes avec les bambous, palmiers, laurier-rose, olivier, eucalyptus, etc….

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés