Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
FR
Menu
Découvrez nos nouvelles créations rosiers Automne/Hiver 2020 !

Arbre fruitier : quelle forme choisir ?

Quel plaisir de cultiver ses arbres fruitiers dans son jardin et de profiter de leurs abondantes récoltes ! pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers, abricotiers, pêchers, nectariniers, plaqueminier (kaki), cognassier, le choix est vaste… Sans oublier les fruitiers à fruits secs : amandier, noyer, châtaignier, noisetier.

Les arbres fruitiers plus courants sont commercialisés sous différents conditionnements, que l’on appelle les formes fruitières. Les formes fruitières sont  issues du travail du pépiniériste, qui élève ses arbres fruitiers avec un jeu de tailles successives. Plus la forme fruitière est évoluée, plus l’arbre est âgé et aura subi différentes coupes pour lui donner une silhouette harmonieuse favorable à une production de qualité. Vous trouverez le détail des différentes formes fruitières commercialisées ci-dessous :

- Le scion
- Le gobelet
- La demi-tige
- La palmette

Comment faire son choix

Lors de l’achat, le choix de la forme fruitière se détermine selon deux critères principaux : évidemment selon la place dont vous disposez dans votre jardin, puis de votre degré d’expertise dans le domaine du jardinage. Si toutes sont faciles à réussir, certaines demandent des tailles successives pour évoluer favorablement.

 

Pourquoi tous les arbres fruitiers ne sont pas vendus dans tous les conditionnements ?

Certaines espèces fruitières sont proposées uniquement sous forme de scion, la forme de base. Ce sont soit des essences faciles à croissance rapide, soit des espèces qui ont plus de difficultés à reprendre correctement si les plants sont plus âgés et déjà formés. La forme scion, qui n’est qu’une étape, permet aussi d’adapter la future silhouette de l’arbre selon son souhait et la place dont on dispose. De nombreux ouvrages spécialisés, dont le Guide La Taille Tranquille, vous accompagne dans les phases de taille.

Les arbres fruitiers « à pépins » (pommiers, poiriers) n’existent plus en demi-tige car cette forme, qui leur convient moins bien, tend à affaiblir la productivité. Les arbres fruitiers « à noyaux » (cerisiers, pruniers) sont très rarement conduits en palmette (forme palissée et taillée) car ils supportent mal les tailles répétées.

 

Je possède un grand jardin, quelles formes privilégier ?

Faites-vous plaisir et variez les formes fruitières ! Les arbres demi-tige sont idéaux. Ils permettent de constituer un verger sur fond de pelouse ou de prairie fleurie. Leur tronc est suffisamment haut pour circuler sous la ramure et entretenir votre pelouse. Planté en isolé, un arbre fruitier demi-tige peut ombrager une terrasse ou un coin repos. Les arbres fruitiers en forme gobelet conviennent également. Leur tronc plus court ne permet pas de circuler en dessous, mais les travaux de taille et de récolte sont facilités.

La création d’une haie fruitière à l’aide de formes palissées comme la palmette U simple fait gagner de la place car elle permet la plantation de nombreuses variétés sur un espace restreint. Une telle haie fruitière demande néanmoins un peu de doigté dans les travaux de taille. N’hésitez pas à vous reporter à un ouvrage spécialisé sur la taille.

J’ai un petit jardin, je peux quand même planter un arbre fruitier ?

Bien sûr ! La place disponible permet souvent la plantation d’un seul arbre. Une forme demi-tige devient alors le point focal et permet d’ombrager la terrasse ou un espace repos. Les formes gobelet sont parfaites, car elles sont aisées à tailler pour les maintenir dans un volume limité. Si votre petit jardin est entouré de murs ensoleillés, installez des formes palissées (palmettes) ou des scions qu’il faudra alors tailler pour les transformer en palmette.

Je n’ai pas de jardin mais une terrasse (ou un grand balcon) … Des fruitiers en pot, c’est possible ?

Dans l’absolu, la culture d’arbres fruitiers en pot est techniquement possible, mais demande des pots de grand volume et une maintenance suivie et régulière (arrosage, fertilisation, taille) compte tenu du volume de terre limité. Heureusement, il existe des arbres fruitiers nains spécialement sélectionnés pour la culture en pot (et dans les petits jardins) !

Je débute dans le jardinage, que dois-je choisir ?

Pour réussir les arbres fruitiers, il ne faut pas avoir peur de tailler ! Les jardiniers débutants ont souvent peur de tailler un arbre, de peur de le faire dépérir ou de lui faire du mal. Pourtant, une taille régulière appliquée sur un arbre fruitier augmente sa productivité !

A l’achat, préférez un jeune arbre déjà formé comme le gobelet ou la demi-tige. Ces arbres ont déjà une silhouette d’arbre et se contentent d’une taille minimale. Par contre, le scion demande une taille plus spécifique pour le faire évoluer vers sa future apparence. Il faut avoir confiance (en soi et en Dame Nature !) pour le tailler à la plantation, parfois très court, pour qu’il devienne un bel arbre fruitier.

Et si j’ai déjà l’habitude des arbres fruitiers ?

Tout est possible ! Choisissez selon l’espace disponible. Les jardiniers les plus expérimentés peuvent s’amuser à créer une forme fruitière originale à partir d’un scion. Ce dernier exige d’être taillé pour évoluer et devient sous les mains de son jardinier, un gobelet, une demi-tige, une forme palissée (palmette, cordon, etc.).

Les formes palissées, que l’on voit souvent dans les jardins historiques (comme le Potager du Roy à Versailles), demandent une certaine expertise et font toujours la fierté de leur jardinier.

En savoir plus

Þ     Tout savoir sur le scion ? c’est par ici !

Þ     Toutes les infos sur le gobelet ? cliquez ici !

Þ     Tout connaître sur la demi-tige ? c’est par là !

Þ     Une palmette, ça vous tente ? tous nos conseils par ici !

Þ     Découvrir les arbres fruitiers nains, c’est par ici !

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés