Depuis 1867, Créateur-Producteur de Roses et Sélectionneur de Plantes & Accessoires pour Jardins
Service clients 04 78 34 46 52
FR
Menu
Livraison offerte dès 120€ d’achat sur tout le site

Mon potager facile : les étapes pour débuter

Vous avez envie de créer votre propre potager mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici 7 astuces pour réussir son premier jardin potager étape par étape.

1- Choisir le bon emplacement

2- Opter pour une petite surface de culture

3- Faire un plan de plantation

4- Des plantes faciles d’entretien

5- Bien préparer le terrain

6- C’est parti !

7- Pour aller plus loin 

1- Choisir le bon emplacement

Comme tous les végétaux, les plantes potagères ont besoin d’eau et de soleil. Un emplacement au sud, sud-ouest favorisera un bon rendement mais nécessitera beaucoup d’arrosage. Les autres orientations ne sont pas exclues, certains légumes comme les épinards apprécient un sol frais.

2- Opter pour une petite surface de culture

Lorsque l’on débute, il vaut mieux se concentrer sur une petite parcelle, puis l’agrandir au fur et à mesure. 10m2 à 30m2 peuvent être suffisants pour commencer. Pour une famille de quatre personnes, vous pouvez vous fixer comme objectif à long terme d’arriver à 100m2. Si vous habitez seul, ne dépassez pas 2 plants de tomates et des rangées de 1m de long par légume.

3- Faire un plan de plantation

Penchez-vous sur les associations de cultures, comme les hommes, certaines plantes fonctionnent ensemble et d’autres pas. Par exemple, le poireau et la carotte sont de bons amis. L’odeur du poireau éloigne la mouche de la carotte, tandis que celle-ci repousse la teigne du poireau. À l’inverse, pour des raisons de concurrence, de nuisibles ou de maladies, il faut éviter de placer les tomates proches des concombres, ou des variétés de choux côte à côte. N’oubliez pas la rotation des cultures qui évite au sol de s’appauvrir. Ne mettez jamais deux années de suite les mêmes variétés au même endroit.

4- Des plantes faciles d’entretien

Les tomates sont idéales pour un premier potager. Mettez en terre les jeunes plant à la mi-mai, un pied tous les 50 cm. Arrosez régulièrement au pied sans toucher le feuillage. En période de sécheresse, comptez un arrosage tous les deux jours. Semez des carottes tous les 15 jours d’avril à juin en recouvrant avec peu de terre. Après 4 mois ponctués d’arrosages réguliers, vous les récolterez entre juillet et novembre. Même schéma pour les haricots verts que l’on sème entre mi-avril et mi-juillet et que l’on récolte en été. Vous pouvez aussi opter pour des laitues, que vous sèmerez entre mars et juin. Semez progressivement pour récolter de manière échelonnée de mai à octobre. Les courgettes sont particulièrement généreuses. Après les avoir semées ou repiquées entre avril et juin, vous profiterez de récoltes abondantes durant l’été. Il faut cependant les arroser copieusement et régulièrement.

5- Bien préparer le terrain

La plupart des légumes apprécieront une terre bien nourrie. Répandez des matières organiques (compost, fumier, etc.) avant la plantation sur un sol préalablement bêché. Vous pouvez répéter cette opération au tout début du printemps ou à l’automne.

6- C’est parti !

Une fois que vous avez tout conçu, vous pouvez passer à la partie concrète. Commencez par retirer les herbes, les racines et cailloux. Puis, crochetez et ratissez la terre, apportez-lui des soins si nécessaire, en fonction de sa nature. Selon la période de l’année, vous pouvez commencer à semer et planter. Suivez scrupuleusement votre calendrier, puis savourez des légumes frais, bios et plein de vitamines !

7- Pour aller plus loin

Il peut être utile de faire analyser votre terre pour lui apporter certains soins. Si votre terre est argileuse, il faut la bêcher et y incorporer du sable ou de la tourbe pour l’alléger à l’automne. Pensez à la recouvrir d’un paillis organique (compost, fumier, feuilles, etc.) qui la protège de l’hiver. La terre sableuse qui a tendance à se dessécher apprécie un apport de matières organiques et demande beaucoup d’arrosages en été. Une terre humifère et acide se corrige par un apport de chaux au printemps, en été et à l’automne. Puis, la terre calcaire exige un bêchage avant l’hiver et un choix rigoureux des plantes.

NEWSLETTER Meilland Richardier

Ne manquez plus les dernières promotions & nouveautés